AKHBARALBALAD
 
 
 
 
ACCUEIL albalad

L’opposition mauritanienne n’oubliera pas de sitôt la journée du mercredi 26 juillet. En effet, les forces de l’ordre ont sévèrement réprimé plusieurs manifestations simultanées de l’opposition, qui protesté contre la révision constitutionnelle. 

La police mauritanienne a usé de gaz lacrymogène pour disperser la foule. Le bilan de ses échauffourées a fait état de plusieurs blessés graves dont le sénateur, Mohamed Ould Ghadda, considéré comme l’un des adversaires les plus virulents du régime du président, Mohamed Ould Abdel Aziz.

Selon certaines sources concordantes, ce dernier a été la principale cible de la police mauritanienne qui l’a finalement atteint. Actuellement, le sénateur frondeur est grièvement blessé et admis aux urgences. D’autres informations révèlent également que des membres de l’opposition ont été blessés.

La marche n’a pas été autorisée et de ce fait elle est illégitime, rapportent des sources sécuritaires. L’opposition quant- à elle souligne avoir avisé les autorités compétentes pour la tenue de leur marche.

Au fur et mesure que la date butoir approche, la tension monte entre le camp présidentiel et l’opposition, avec sa nouvelle force, plus que déterminé à faire échouer ce référendum , prévu dans moins de 10 jours. 

En tout cas, ce qui est sûr, le champ politique reste électrisé pour ce « scrutin controversé » qui permettra à près de 1,4 million de mauritaniens (chiffre avancé par la CENI) à se prononcer sur cette révision constitutionnelle, prévu le 5 août prochain.

Ibrahima junior Dia 
 

Les Mauritanies 

AKHBAR ALBALAD
 

Bon courage Monsieur le Président, le peuple vous suit

Monsieur le Président,

Vous avez déjà réussi là ou vos prédécesseurs ont lamentablement échoué depuis la naissance de ce pays. Ce n’est pas moi qui le dit mais les partenaires et les institutions qui vous ont décerné, à vous et à votre Gouvernement des motions de satisfécit. Les innombrables réalisations enregistrées sous votre régime constituent un legs pour l’Histoire de ce beau pays ainsi qu’à ses générations futures.

Votre nom restera à jamais gravé dans la mémoire des mauritaniennes et mauritaniens qui reconnaitront en vous l’homme des grands changements constructifs.

Adoubée de votre patriotisme et de votre courage, vous n’avez cessé d’œuvrer pour bâtir une Mauritanie nouvelle, forte, prospère et respectée par ses voisins et par le reste de la communauté internationale. C’est pourquoi, les citoyennes et citoyens de ce pays, soucieux d’objectivité et guidés par l’honnêteté intellectuelle, vous vouent toute leur admiration.

Monsieur le Président,

A chaque fois que quelqu’un débarquera ou embraquera de l’aéroport Oumtounsy il (ou) elle se rappellera inéluctablement de vous pour ne citer que cette réalisation grandiose qui fait la fierté de tous les Mauritaniens sans distinctions La suite


 

A dieu mon colonel / Par Meni Ould Yahya Ould Ali 

C'est avec un coeur triste,mais soumis à la volonté d'Allah le tout puissant et l'unique dieu que nous aprenons la disparition de notre ancien président et frère d'armes;Colonel Ely Ould Mohamed VAl.

Cet ancien grand soldat républicain avec tout ce que celà implique comme bon sens et dévouement aux causes nobles,disparaît au moment où l'implosion fait tâche d'huile sur notre scène socio-politique,là où nous éspèrions l'apport du  sage grand homme que fût le defunt Colonel président Ely.Cet homme qui nous quitte aujourd'hui fait hériter au peuple mauritanien la directive de toujours refuser la médiocrité,la précarité,la soumission  aux dictateurs et leurs docats dictats,mais aussi et surtout de veuiller au respect du droit et des valeurs républicaines  pour lesquelles il avait renverser...Lire la suite

 


 

Mauritanie : l’ex-président Ely Ould Mohamed Vall est mort

Le militaire, décédé ce 5 mai d'une crise cardiaque dans le nord du pays, a dirigé la Mauritanie entre 2005 et 2007.

Ely Ould Mohamed Vall, ancien président de la Mauritanie et cousin de Mohamed Ould Abdelaziz, l’actuel président du pays, est décédé vendredi 5 mai d’un arrêt cardiaque dans la ville de Zouerate, dans le nord du pays, a annoncé la télévision nationale. Un deuil national de trois jours a été décrété.

Ce militaire de carrière, né en 1953, avait accédé au pouvoir en 2005 en renversant le président de l’époque, Maaouiya Ould Taya, avec l’aide de Mohamed Ould Abdelaziz. Au cours de ses deux années de mandat, il assure la transition avant de céder le pouvoir à Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Ce dernier ne restera pas longtemps à la tête de l’État puisque le 6 août 2008, Mohamed Ould Abdel Aziz mène un nouveau putsch et prend le pouvoir.Lire


 

Violences physiques perpétuées par un enseignant sur un mineur de 6 ans dans une école privée

( Melika)

agression physique sévère perpétuée par son enseignant.

L’enfant nommé Idoumou Ould Cheikhna né en 2011 à Dar Naim a été sauvagement agressé, torturé par son enseignant Brahim Camara qui est à la fois directeur de l’école privée Melika et enseignant dans de cette école.

Le mineur Idoumou apprend à la fois le coran et l’école, le jour de l’agression , il est venu en retard de son école dû à ses cours coraniques. Par crainte d’être sanctionné par son maitre, il est retourné chez lui.

Dés son retour, Camara lui envoie des élèves pour l’emmener, en voyant ces derniers, l’enfant a paniqué et sa maman à refuser de le livrer aux élèves juste après son directeur est arrivé lui-même à sa recherche. Ainsi la maman était contrainte de lui remettre, l’enfant en le priant de ne pas le frapper.


 

Terrorisme : L’Afrique prépare la riposte au Sahel

Attaques terroristes, assassinats, enlèvements et trafics de stupéfiants : le bilan est lourd pour la zone sahélo-saharienne où des groupes terroristes venus de la Libye, ont trouvé refuge depuis six ans. Face à ces actes qui retardent les efforts de développement dans la région, les cadres militaires des pays du G 5 Sahel se concertent sur les derniers réglages pour la mise en place d’une force commune anti-terroriste. 

La création d'un groupe d'intervention rapide dans la zone sahélo-saharienne était au cœur de la rencontre de haut niveau, entre les chefs d’Etat-major des armées du Niger, du Mali, du Burkina Faso, de la Mauritanie et du Tchad ce weekend. Au cours de cette réunion de haut niveau, il était question de la sécurisation de la zone sahélo-saharienne, en proie à la menace terroriste. Vu l’importance du sujet, le commandant de la force française antiterroriste, Barkhane, était aussi de la partie.

Pendant les trois jours de réflexion, les officiers supérieurs des armées et de la sécurité du G 5 Sahel ont fait le point des opérations militaires conjointes transfrontalières. A ce sujet, le président du comité et chef d’Etat-major du Mali, Didier Dicko a reconnu une certaine avancée dans la lutte contre le terrorisme dans la région.

La sécurisation du Liptako-Gourma, région frontalière entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger n’a pas non plus échappé aux travaux. Il a été prévu son occupation par les trois armées et par le groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention (GARSI), un projet sécuritaire. Le Garsi, formé de bataillons de "cent personnes dans chacun des trois Etats, sera équipé, formé et très bientôt opérationnel le long des frontières, en appui aux forces existantes", à en croire Najim Mohamed, secrétaire permanent du G 5.

 

Vers une meilleure intégration régionale

Longtemps restée impossible face à la menace terroriste, l’intégration régionale deviendra une réalité au terme des succès engrangés dans la lutte anti-terroriste. La conséquence est que les citoyens des pays du G 5 vont pouvoir circuler dans l’espace sans visas.

« Tous les citoyens du G 5 Sahel qui possèdent un passeport, quel que soit le type de passeport, doivent très bientôt circuler librement dans l’espace sans avoir besoin de visa », précise Najim Mohamed.


 beninmondeinfos.com

Communiqué du Conseil des Ministres du Jeudi 27 Avril 2017

 Le Conseil des Ministres s'est réuni le Jeudi 27 Avril 2017 sous la Présidence de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.

Le Conseil a examiné et adopté les Projets de décrets suivants :

-Projet de décret portant organisation d’un recensement administratif à vocation électorale complémentaire.

-Projet de décret autorisant la dérogation à la procédure d’appel à la concurrence pour une zone du domaine pétrolier.

-Projet de décret portant renouvellement du permis de recherche n°555 pour le groupe 1 (Fer) dans la zone de Tamagot Sud (Wilayas de l’Adrar et de l’Inchiri) au profit de la Société BUMI Mauritanie SA;

-Projet de décret portant renouvellement du permis de recherche n°934 pour les substances du groupe 2 (Sable Noir) dans la zone de Lemssid Sud (Wilaya de l’Inchiri) au profit de la société Tayssir Resources Sas;

-Projet de décret portant renouvellement du permis de recherche n°1077 pour les substances du groupe 2 (Or) dans la zone de Kneivissat 2 (Wilayas de Dakhlet Nouadhibou et de l’Inchiri); au profit de la Société Mauritanienne d’Exploration (SME SA);

-Projet de décret accordant le permis de recherche n°1939 pour les substances du groupe (2) dans la zone de Hadeibit Teguedda (Wilaya de Dakhlet Nouadhibou) au profit de la société AYA SARL;

-Projet de décret accordant le permis de recherche n°2154 pour les substances du groupe (2) dans la zone Est Ain El Garfa (Wilaya de l’Inchiri) au profit de la société DEK MINING.

-Projet de décret accordant le permis de recherche n°2170 pour les substances du groupe (2) dans la zone de Tenzac (Wilaya de l’Adrar) au profit de la société Taoudeni Resources Sarl ;

-Projet de décret accordant le permis de recherche n°2189 pour les substances du groupe (1) dans la zone d’Askaf Sud (Wilaya du Tiris Zemmour) au profit de la société Sahara Investments Ltd ;

-Projet de décret accordant le permis de recherche n°2478 pour les substances du groupe (5) dans la zone d’Adeibt Afula Nord (Wilaya de Dakhlet Nouadhibou) au profit de la société Alcommege Sarl ;

-Projet de décret accordant le permis de recherche n°2483 pour les substances du groupe (2) dans la zone de Ouad El Gua (Wilaya du Tiris Zemmour) au profit de la société «National for Industry and Prospecting » (NIP) ;

-Projet de décret accordant le permis de recherche n°2484 pour les substances du groupe (2) dans la zone d’El Benia Nord (Wilaya de Dakhlet Nouadhibou) au profit de la société «National for Industry and Prospecting » (NIP).

-Projet de décret portant nomination des membres du Conseil d’Administration de la Société Nationale pour le Développement Rural (SONADER).

-Projet de décret portant nomination du Président du Conseil d’Administration de la Société Nationale d’Aménagement Agricole et de Travaux.

-Projet de décret portant concession provisoire d’un terrain à Néma au profit de la Société les Moulins de l’Est SA.

Le terrain sollicité est destiné à l’implantation d’une usine spécialisée dans la production d’aliments de bétail.

-Projet de décret portant concession provisoire d’un terrain à Néma au profit de la Société les Moulins de l’Est SA.

Le terrain sollicité est destiné à l’implantation d’une usine spécialisée dans le décorticage du riz.

Le Ministre de la Justice a présenté une communication relative à l’activité de la justice pénale au titre du premier trimestre 2017.

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, a présenté une communication relative à la situation internationale.

Le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a présenté une communication relative à la situation intérieure.

La Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme a présenté une communication relative à « l’opération Ramadan » 2017.

Enfin, le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes :

Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Mines

Cabinet du Ministre

Inspection interne

Inspecteur chargé des Hydrocarbures Aval : Brahim OULD BEDJA, titulaire d’un Master en Sciences des matériaux.

Ministère de la Santé

Etablissements Publics

Centre Hospitalier de Nouadhibou

Directeur : El Moctar Himdou H’Moud, en remplacement du Docteur Khattry Ould CHIAA, appelé à d’autres fonctions.

Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire.

Etablissements Publics

Etablissement d’Exécution des Travaux réalisés en Matériaux Locaux (ETR-ML)

Directeur Général : Ethmane Ebou ARCHAGH, Ingénieur.

Ministère de l’Agriculture

Cabinet du Ministre

Chargé de mission : Hasni Ould EBBA ESSID, Ingénieur agronome, précédemment Directeur du Développement des Filières et de Vulgarisation Agricole.

Administration Centrale

Direction du Développement des Filières et de Vulgarisation Agricole.

Directeur : Sidi Ould Ely, Docteur Agronome, précédemment chef de Service Intervention au Centre National de lutte Antiacridienne. 
 

MAURITEL C'EST SAAWI

 

 

 


 

 La Mauritanie et l'Arabie saoudite ont signé un accord de coopération militaire, ce mercredi à Nouakchott .

 

L'accord prévoit: formation militaire, appui logistique, échange d'expériences, visites réciproques et  prestations médicales et militaires. Il a été signé par le  ministre mauritanien de la Défense Diallo Mamadou Bathia et le vice-ministre saoudien de la Défense Mohamed Ben Abdallah El Ayech. Lire: Ryad veut signer un accord militaire avec Nouakchott.

 

L'accord est « une concrétisation des excellentes relations entre les deux pays frères », a indiqué le ministre mauritanien de la Défense.

 

Le vice-ministre saoudien de la Défense a lui parlé de la «continuité des fortes relations militaires basées sur la fraternité et sur la coopération entre les deux pays frères.».


Le PM de Mauritanie devant les Parlementaires

  Le premier ministre mauritanien Yahya Ould Hademine  fait  le bilan de son gouvernement ce mercredi devant les députés du peuple.

 

C'est l'ocasion pour Ould Hademine d' aborder les grandes lignes de la politique du gouvernement pour l’année 2017 qui vient de débuter.

 

La traditionellement  le premier ministre mauritanien présente un rapport et détaillé sur le bilan du gouvernement dans différents domaines de compétence notamment dans le secteur tertiaire.

 

Conformément à l’article 73 de la Constitution, le premier ministre mauritanien doit faire ce bilan au début  du mois de février de chaque année. Il a cependant tendance à retarder l'échéance jusqu’aux derniers jours de la session parlementaire qui s’ouvre de novembre et qui dure deux mois.